CLIN

Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN)

Le 26 décembre 2007, le Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN) a été constitué au sein de l’établissement, il est la pour lutter contre toutes les infections que le patient peut contracter lors de son séjour en HAD.

Les missions du CLIN

  • EN MATIERE DE PREVENTION

Le CLIN veille à ce que soient élaborés et diffusés des protocoles concernant les bonnes pratiques d’hygiène lors des soins.

  • EN MATIERE DE SURVEILLANCE

Le CLIN veille à ce que soit mis en place un recueil d’indicateurs pertinents permettant de juger de l’évolution de la fréquence des infections nosocomiales dans l’établissement et donc de l’efficacité des actions entreprises.

  • EN MATIERE D’EVALUATION, le CLIN peut se voir confier toute mission concernant la lutte et la prévention des infections associées aux soins par la CME ou la direction de l’établissement.
  • EN MATIERE DE FORMATION INITIALE ET CONTINUE

Indicateurs

Chaque année, les données relatives à la lutte contre les infections associées aux soins de l’année écoulée sont collectées par l’établissement, et permettent le calcul des indicateurs. Les résultats de chaque indicateur sont alors regroupés dans le tableau de bord des infections associées aux soins et le score agrégé est calculé. À chaque résultat d’indicateur est associée une lettre (A, B, C, D, E) permettant de réaliser un classement des établissements.

 

Résultat 2012

Score agrégé Reflet global de la lutte contre les infections associées aux soins 91.15 / 100

Classe A

ICALIN Organisation, moyens, actions de lutte contre les infections associées aux soins 84.50 / 100

Classe A

ICSHA Hygiène des mains 140.30 / 100

Classe A

 

La Conférence Médicale d’Etablissement

Comme tout établissement de santé le HAD Clara Schumann dispose d’une CME.

Un des médecins coordonnateurs en assure la présidence. Tout médecin traitant d’un patient du HAD est membre de la CME.

Elle se réunit deux à trois fois par an, l’ensemble des médecins est systématiquement invité.

Le décret du 5 novembre 2010 a renforcé les attributions de la CME.
La conférence médicale d’établissement est consultée sur les matières suivantes :
« 1° La politique médicale de l’établissement, notamment le projet médical et les éléments du contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens qui s’y rapportent ;
« 2° Tout contrat ou avenant prévoyant l’exercice par l’établissement d’une ou plusieurs missions de service public ;
« 3° Le règlement intérieur de l’établissement ;
« 4° Les prévisions annuelles d’activité de l’établissement.

La conférence médicale d’établissement est informée sur les matières suivantes :
« 1° Les bilans d’analyse des événements indésirables, notamment ceux mentionnés à l’article L. 6161-2, survenus dans l’établissement ;
« 2° La programmation de travaux, l’aménagement de locaux ou l’acquisition d’équipements susceptibles d’avoir un impact sur la qualité et la sécurité des soins.

La conférence médicale d’établissement contribue à l’élaboration de la politique d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins, notamment en ce qui concerne
« 1° La gestion globale et coordonnée des risques visant à lutter contre les infections associées aux soins et à prévenir et traiter l’iatrogénie et les autres événements indésirables liés aux activités de l’établissement ;
« 2° Les dispositifs de vigilance destinés à garantir la sécurité sanitaire ;
« 3° La politique du médicament et des dispositifs médicaux stériles ;
« 4° La prise en charge de la douleur ;
« 5° Le plan de développement professionnel du personnel médical, maïeutique, odontologique et pharmaceutique salarié de l’établissement.
« Art.R. 6164-4.-La conférence médicale d’établissement contribue à l’élaboration de projets relatifs aux conditions d’accueil et de prise en charge des usagers, notamment :
« 1° La réflexion sur l’éthique liée à l’accueil et à la prise en charge médicale ;
« 2° L’évaluation de la prise en charge des patients, et le cas échéant des urgences et des admissions non programmées ;
« 3° L’évaluation, le cas échéant, de la mise en œuvre de la politique de soins palliatifs ;
« 4° Le fonctionnement, le cas échéant, de la permanence des soins au sens du 1° de l’article L. 6112-1 ;
« 5° L’organisation des parcours de soins.
La conférence médicale d’établissement :
« 1° Propose un programme d’actions qui prend en compte les bilans d’analyse des événements indésirables mentionnés à l’article R. 6164-2. Il comprend les actions nécessaires pour répondre aux recommandations du rapport de certification et mettre en œuvre les objectifs et les engagements fixés dans le contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens de l’établissement en matière de sécurité des soins et d’amélioration de la qualité. Il prend également en compte les informations contenues dans le rapport annuel de la commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge. Il est assorti d’indicateurs de suivi ;
« 2° Elabore un rapport annuel d’activité présentant notamment l’évolution des indicateurs de suivi. »